Réseau

Réseau

Le réseau suisse pour l’huile de palme est le centre de compétences et la plateforme d’échange des acteurs de la chaîne de création de valeur. En unissant leurs forces, ses membres agissent en faveur d’une production durable de l’huile de palme. Ses membres fondateurs sont les suivants: Barry Callebaut, Coop, Florin, Hug, Migros, M-Industrie, Nestlé Suisse, Nutriswiss et Pro Fair Trade.

Objectifs

Avec le réseau pour l’huile de palme, des acteurs importants de la chaîne de valeur alimentaire unissent leurs forces pour améliorer les choses en parlant d’une même voix et au moyen d’activités communes. Le réseau suisse pour l’huile de palme entend continuer de faire évoluer la norme RSPO et améliorer la mise en œuvre des directives RSPO dans la chaîne d’approvisionnement. Par les importateurs Florin et Nutriswiss les membres importent d’ores et déjà 100% d’huile de palme certifiée et «ségréguée». Ils se sont en outre fixé les objectifs suivants:

  • Des critères complémentaires, qui vont plus loin que la norme RSPO actuelle, doivent être appliqués au niveau des fournisseurs. Un plan de mise en œuvre permettra de s’assurer de l’amélioration constante des fournisseurs et du respect de tous les critères complémentaires d’ici 2025.
  • D’ici 2025, la traçabilité devra être assurée autant que possible jusqu’à la plantation, comme c’est déjà le cas avec l’huile de palme et l’huile de palmiste aujourd’hui. Cela ne concerne pas la stéarine de palme, car celle-ci est transformée et, dans le cas de la Suisse, provient de centaines de moulins différents.
  • L’environnement de marché étant en constante évolution, le réseau pour l’huile de palme entend encourager les innovations, p. ex. en définissant des normes de durabilité pour d’autres huiles tropicales comme l’huile de coco.
  • Enfin, les membres du réseau pour l’huile de palme souhaitent faire évoluer la situation par leur engagement. Pour cette raison, ils mesurent régulièrement l’état de réalisation des objectifs et informent le public des progrès réalisés et des difficultés à surmonter.

Reportage télévisé (en allemand) : la récolte et la transformation de l'huile de palme

Membres

Les membres du réseau suisse pour l’huile de palme ont conscience des problèmes écologiques et sociaux que la production d’huile de palme a causés ces dernières années. C’est pour cette raison qu’ils se mobilisent depuis de nombreuses années en faveur d’un secteur durable pour l’huile de palme:

«Barry Callebaut s'est engagé à n'utiliser que des matières premières produites de manière durable d'ici 2025 et achète déjà de l'huile de palme certifiée par la RSPO pour la quasi-totalité de l'huile de palme utilisée en Europe occidentale. En tant que membre du POIG, nous nous engageons à améliorer encore les normes de durabilité et la transparence et nous travaillons avec nos fournisseurs sur ces questions.»

Massimo Selmo, Head of Global Sourcing Barry Callebaut

«Coop s'appuie également sur l'huile de palme certifiée par Bio Suisse pour ses produits alimentaires conventionnels de marque propre. Cette huile de palme provient d'une production strictement durable. Quand cela est approprié, Coop utilise d'autres huiles et graisses, si possible d'origine nationale. Coop souhaite également que seule l'huile de palme durable soit utilisée dans les produits de marque qu'elle vend. Pour y parvenir, Coop s'engage activement dans le réseau suisse pour l'huile de palme.»

Raphael Schilling, chef de projet Développement durable Coop

«Migros utilise déjà l'huile de palme certifiée RSPO qui tient également compte d'autres critères. Nous voulons poursuivre dans cette voie et atteindre nos objectifs d'une production durable d'huile de palme en collaboration avec le Réseau suisse de l'huile de palme.»

Bernhard Kammer, Responsable de l'écologie et du label de durabilité Fédération des coopératives Migros

«Nestlé travaille très dur à assurer la traçabilité et la transparence le long de la chaîne de valeur de l’huile de palme. Pour ce faire, nous nous servons de nouvelles technologies telles que le système de surveillance par satellite Starling, issu de la collaboration avec Airbus et Earthworm. De cette manière, nous sommes à même de détecter (et de surveiller) la déforestation illégale et la conversion des terres en surfaces agricoles. L’objectif est également de donner au public accès à tous nos fournisseurs.»

Christian Mueller, Corporate & Agricultural Affairs Nestlé Suisse